[Roman #58] Quantika, tome 02 : L’ouvreur des chemins – Laurence Suhner

* Présentation *

   
Après un premier tome (et premier roman) bien intrigant et envoutant, je me suis laissée tenter par le 2è roman de Laurence Suhner que j’ai rencontrée aux Utopiales 2013. J’y ai acheté ce T2 et fait dédicacé. Je l’attendais un peu, car j’étais bien curieuse de savoir comment l’auteure avait continué son histoire. C’est MarieJuliet qui m’a poussé à la sortir rapidement de la P.A.L. en proposant une lecture commune, comme pour le T1 (l’été dernier).

L’ouvreur des chemins
Série Quantika, en cours, 2 tomes.
Auteur : Laurence Suhner
Couverture : Manchu

Éditions L’Atalante, 416 pages, 2013.

Dans ma bibliothèque – Première lecture
Ma note :

 

* 4è de couv’ *

  

Après la disparition d’Ambre dans la cuve où les Bâtisseurs avaient emprisonné le Dévoreur, le cataclysme a gagné la surface. Une torche blanche fulgurante transperce à présent la carapace du Glacier et pointe vers les étoiles. Déplacements de populations, course poursuite entre scientifiques et miliciens… sur Gemma, le chaos règne. Alors que les rescapés de l’équipe Archéa se réfugient auprès des indépendantistes, Ambre revient à elle, veillée par le Dieu Sombre. Malgré ses efforts, ses tentatives de communication avec son sauveur tournent court et la colère l’envahit. Pourtant, seul le Dieu Sombre sait. Gardien des cycles, tu es la mémoire et l’oubli. Tu ouvres et tu choisis, Le lieu comme le destin. À toi le un et le multiple, Tu es l’Ouvreur des Chemins… Ainsi veut le mythe.

  

* Première phrase *

  

« Dehors, un vent chaud balaie la terrasse, agite les feuilles de l’arbre ashoka planté par Parvati il y a 10 ans. »

  

* Mon avis *

  

C’est dans un contexte un peu spécial que j’ai commencé cette lecture. Je l’avoue, j’ai eu du mal à me concentrée au début sur la lecture : fatigue + voisin (hyper) bruyant c’est le combo mortel… Mais j’ai été contente de retrouver tous les personnages là où nous les avions laissés, et je trouve qu’il ya des petits retours sur ce qui s’est passé entre la fin du tome précédent avec Ambre et la reprise dans ce tome 2 avec Maya qui nous resituent bien le contexte. Même si par contre, j’ai eu un peu de mal à remettre certaines pièces du puzzle à leurs places côté milice. Le début duroman est entrainant et c’est, en somme, une bonne reprise même si faut s’y retrouver un peu parfois. Et surtout par moment j’ai trouvé que je me posais encore plus de questions qu’à la fin du T1…

Pour la deuxième partie, il m’est difficile d’avoir une idée claire à exprimer… je trouve qu’on est un peu comme Kya, on a des pensées qui nous échappent quand on veut mettre des mots dessus. Même si j’ai bien aimé découvrir à chaque début de partie le passé d’Ambre, puique l’on comprend petit à petit ce qu’il lui est arrivé et pourquoi elle est tout le temps en colère, j‘ai trouvé cette partie un peu plus longue et moins entrainante. Et les passages de physique quantique, c’était pas très clair alors que je ne suis pas non plus une novice (j’ai lu quelques trucs, ui ! incroyab’ o_o).
Par contre, j’aime bien la relation que l’Etranger entretien avec Kya et Ambre et je me suis demandée pourquoi une telle connexion. Il y a quand même quelques évènements intriguant (mot de code anti-spoil « Icar ») qui maintiennent un peu de suspens.

L’ouvreur des chemins est un roman qui nous réserve quelques surprises. Grâce à une alternance des visions en multipliant les points de vue des personnages, le rythme reste soutenu même s’il souffre d’un petit coup de mou au milieu du récit. J’ai bien aimé l’évolution de la trame, avec ces chapitres se focalisant sur un personnage et ses pensées. On a même le droit à un ptit passage dans la tête de Tokalinan :3

Un autre point qui m’a plut, c’est la mythologie hindou distillée tout au long du roman, la possibilité de croire en un/des dieu/x et d’avoir en même temps un raisonnement scientifique. La première tentative de communication d’Ambre avec Tokalinan est juste mythique :) Et la solution trouvée finalement me parait la plus logique.

J’ai trouvé que l’évolution des personnages étaient un peu lente, mais présente, surtout ressentie vers la fin (Kya par exemple, mais les évènement l’y oblige pas mal quand même). Et dans le dernier 1/3 du roman, tout s’accélère ! Je crois que c’est la partie que j’ai préféré. Une montée en tension pour arriver sur un final superbe. Je ne sais pas pourquoi, mais ce vaisseau mystère, depuis le temps qu’on nous en parle ^___^ Sa description fait rêver et je suis bien curieuse encore une fois de découvrir la suite (et fin) de cette trilogie.

   

* Blabla supplémentaire *

  

D’autres avis chez Balcky, MarieJuliet.

   

SFFF_au_feminin 87353076.to_resize_150x3000

3e participation au challenge SFFF au féminin, lettre S du challenge ABC de l’imaginaire et 14e participation au challenge Littérature de l’imaginaire. Et en plus, c’est ma première participation au Summer Star Wars de l’été ! Yeah !

Challenge ABC 2014 copie 91620914_o

 

Vous aimerez aussi...

4 réponses

  1. Sita dit :

    Je redécouvre ta chronique du premier tome du coup, et merci ! Je l’ai acheté aux dernières décades de l’imaginaire, et je n’ai pas de MarieJuliet pour éviter de laisser traîner les livres dans ma PAL (surtout les numériques !), alors ta chronique me rend bien service ;)

  2. Mariejuliet dit :

    Apparemment le tome 3 sera un gros pavé, ça nous fera une belle LC!

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :