[Roman #71] Fées, weed et guillotines – Karim Berrouka (2014)

* Présentation *

Avec une couverture qui attire l’œil, un titre qui me rappelle « Crimes, arnaques et botanique » j’ai espéré découvrir quelque chose d’aussi loufoque que ce film britannique (que je vous recommande) en ouvrant ce roman, que j’ai lu en lecture commune avec Sita en fin d’année dernière. 

 

Fées, weed et guillotinescouv
De Karim BERROUKA
Aux éditions ActuSF – 2014, 378 pages
Couverture de Diego TRIPODI

Dans ma bibliothèque numérique – Première lecture
Ma note : coeur_pleincoeur_pleincoeur_pleincoeur_pleincoeur_moitie génial

 

Résumé : La dernière fois que Jaspucine a mis un pied dans le monde des hommes, elle en a littéralement perdu la tête : la Révolution française n’a pas été une période très profitable pour les créatures féeriques. Sauf pour Zhellébore, l’enfoirée qui l’a envoyée à l’échafaud. La vengeance étant un plat qui se mange froid, Jaspucine est bien décidée à retrouver la traîtresse. Même si pour cela elle doit s’attacher les services d’un détective. Mais à force de remuer ciel et terre, c’est sur une conspiration bien plus grande que la fée et l’enquêteur vont tomber.

 

« Chapitre elle, un peu déphasée, qui débarque de nulle part (ou presque)

Châtain clair. Des yeux verts, en amande, et un sourire malicieux que n’arrive pas à effacer la surprise qui vient de s’afficher sur son visage : même si on l’avait prévenu, le monde des hommes a changé, beaucoup changé. C’est une constante, chez les hommes, le changement. »

 

* Mon avis *

J’ai d’abord bien aimé la présentation des personnages, dans le vifs de l’histoire mais chacun avec son chapitre. J’ai senti dès le début que j’accrochais bien aux personnages (Jaspucine est savoureuse) et à leur aventure.
Après cette introduction (les 50 premières pages), j’ai fait une pause et j’ai fait une recherche rapide sur Charlotte Corday. J’avais déjà entendu ce nom là et ça me perturbait de ne pas me rappeler où. Je dois avouer que pourtant, le tableau de l’assassinat de Marat est l’un de ceux qui m’a le plus marqué dans ma vie de petit rat de musée. Bref.
J’ai bien aimé la reprise des codes (et l’allusion au folklore donc) sur la craintes du fer et du sel par le petit peuple, et sur les changelins aussi (et ça m’a fait penser à Supernatural… ^^)
J’adore les romans épistolaires, du coup j’ai beaucoup aimé le chapitre avec les lettres de Jaspucine. Et la part historique n’est pas pour me déplaire non plus :3 Et du coup, je n’ai pas pu m’empêcher de me demander quelle serait la version de Zhéllébore… Et je me doutais bien que le nuiton avait quelque chose à révéler.
 
Et quand on arrive au dernier quart, c’est toujours aussi bon. Dans les derniers chapitres on comprend enfin ce que vient vraiment faire le mot « weed » dans le titre. Et je me suis demandé si l’auteur ne pratiquait pas aussi un peu la fumette. Mais je n’en dit pas plus, après je vais dévoiler trop l’intrigue. J’ai aussi fini par me rendre compte que même les personnages secondaires valaient vraiment le détour : j’adore la dimension donné à Premier de la classe, mais je me pose quand même des questions à son sujet (sa résistance aux fées ?)
 
J’ai vraiment aimé le ton du roman, sa construction (et aussi ses titres de chapitre :3). Les noms des personnages ne sont pas banals non plus ! L’histoire est intrigante à souhait, avec quelque rebondissements et on a qu’une seule envie, découvrir le fin mot de l’histoire. Bref, je me suis bien amusée. Et le style de BERROUKA, sous ses airs cool est travaillé et plein de références, et aussi emprunt d’une certaine poésie (« Le lendemain à l’aube où noircit la pollution »). J’aime beaucoup son humour sarcastique, et le côté un peu absurde de l’intrigue.
Par contre, quelle frustration à la fin ! Pas de nouvelle de Jaspucine, du monde des fées ect. Argh ! Et Zhellébore alors ?! Je suivrai attentivement les prochaines sorties du monsieur (pourquoi pas une ptite nouvelle sur nos chères fées ? Hmmm :3 ).
Bon il aurait certainement plus à dire mais j’espère vous avoir convaincu de le lire car c’est l’un des romans qui m’a le plus enthousiasmé de ces derniers temps. En fait ce roman fait partie de mon Top 10 2014 !
Et dernier argument ultime, ma co-lectrice Sita m’a avouée que cela lui avait beaucoup fait penser à la saga Malaussène. Si ça c’est pas du compliment de poids, je ne sais pas ce qu’il vous faut ;) !
  

* Blabla supplémentaire *

D’autres avis chez : Blacky.

 

 

100255191Participation au challenge Littérature de l’Imaginaire III, sur Les lectures de MarieJuliet

Roman faisant partie de la liste des titres éligibles au prix Planète-SF des blogueurs 2015

Vous aimerez aussi...

3 réponses

  1. Vert dit :

    Il faut que je le rattrape celui-là, j’avais bien aimé la nouvelle qui se déroule dans le même univers (ça devait être dans l’anthologie Lancelot je pense)

    • J.a.e_Lou dit :

      Ah ! Y’a une nouvelle dans le même univers dans Lancelot ? Je vais aller jeter un oeil tient, ça me motivera ptèt pour enfin la lire ^^
      Mais oui, n’hésite pas je l’ai vraiment trouver bien (même si il n’a pas de grande chance pour le PSF…)

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :