[Roman #84] Seul sur Mars – Andy WEIR (2014)

* Présentation *

A chaque Noël, ma mère me demande ce que veut le Barbu comme cadeau. Deux ans de suite, j’ai donné un titre de roman susceptible de lui plaire. Et que je n’ai pas lu. Noël 2014 ce fut Seul sur Mars :)

 

Seul sur Mars (The Martian)
D’Andy WEIR traduit par Nenad SAVIC
Photographie de couverture de la NASA (!!)
Aux éditions Bragelonne – 2014, 408 pages.Dans la bibliothèque du Barbu – Première lecture
Ma note : coeur_moitie – génial

 

Résumé : Mark Watney a été l’un des premiers humains à poser le pied sur Mars. À présent, il est persuadé d’être le premier à y mourir. Lorsqu’une tempête de sable mortelle force ses coéquipiers à évacuer la planète, Mark se retrouve seul et sans ressources. Pourtant Mark n’est pas prêt à baisser les bras. Ingénieux, habile de ses mains et surtout très têtu, il affronte les problèmes en apparence insurmontables un par un. Isolé et aux abois, parviendra-t-il à survivre en faisant mentir les statistiques ?

  

« J’ai bien réfléchi et maintenant j’en suis sûr : je suis foutu. »

 

* Mon avis *

Le récit de la survit de Mark se fait via le journal de bord qu’il tient, au cas où. Nous avons donc le récit à la première personne d’un mec ingénieur, débrouillard et intelligent. Et drôle. Un vrai Mc Gyver ^^ Nous sommes tout de suite plongé dans le bain, à suivre la résolution de tous les problèmes qui se présentes au personnage pour sa survie.

Le roman gagne en intensité page après page, car dès que Mark trouve une solution à un problème, BIM un autre problème se profil. La nature est hostile, et ben Mars est pire ! Ce roman se lit donc rapidement, véritable « page-turner », on veut savoir comment Mark va s’en sortir, si seulement il s’en sort. Et en plus, je me suis bien marrée car pour dédramatiser sa situation, il bien obligé de prendre un peu les choses du « bon » côté (jusque là, il est vivant) et avec pragmatisme, il ne peut compter que sur lui pour survivre. Il raconte donc ses états d’âmes face aux difficultés dans le journal de bord.

On s’attache à Mark parce que c’est un mec cool, en tout cas qui à l’air cool. A part lui, les autres personnages ne sont pas beaucoup développés, et même j’ai trouvé que Mark ne l’était pas plus que ça. On reste focalisé sur sa survie, ce que je peux tout à fait comprendre ! Dans la vraie vie on ne prend pas le temps de faire du tourisme, même sur Mars, quand on est sur le point de mourir à chaque instant (OK, c’est trop pas de bol).

Après, savoir si cela serait vraiment réalisable, je ne sais pas, pourquoi pas ? Surtout que chaque solution pour résoudre chaque problème est bien détaillée, le cheminement intellectuel de Mark nous étant accessible à travers le journal de bord, et c’était vraiment cool. J’ai trouvé que c’était d’un réalisme assez plausible. Les réactions sur Terre aussi, même si le message de l’instinct de l’espèce humaine de sauver son prochain est un peu… hum… idéaliste.
Et aussi, pour une fois, on ne parle pas que de l’Amérique (oui un peu quand même, mais c’est à noter !) et c’est un bon point.

Au final, sans être un très grand roman, c’est du grand spectacle (avec un fin un peu tirée par les cheveux ?). En tout cas je l’ai trouvé très enthousiasmant, et l’ai dévoré avec grand plaisir. Une de mes meilleures lectures de cet été.

 

* Mon avis *

BONUS : bande annonce du film ! (mais il paraît qu’elle raconte tout…)

  

D’autres avis chez : Mortuum, Lorhkan, Herbefol, Lune, Cajou, Gromovar.

Lecture entrant dans le cadre des challenges :

SSWIII

100255191

Vous aimerez aussi...

14 réponses

  1. Cornwall dit :

    Ah tu donnes envie.
    Il est déjà sur la pile haute care je veux le lire avant de le voir au ciné !!

  2. BlackWolf dit :

    J’ai un peu le même ressenti, pas obligatoirement un grand roman, mais un récit sympathique et qui en met plein les yeux. Mais bon j’avoue, j’attendais quand même plus.

  3. Gromovar dit :

    Beaucoup aimé l’aspect scientifique de la chose. Tout dans le cerveau.

  4. Lune dit :

    Calibré pour le ciné, peut-être un peu trop.

    • J.a.e_Lou dit :

      C’est clair que l’aspect cinématographique de l’écriture est assez visible. Mais ça ne m’a pas gêné plus que ça. Ce n’est vraiment pas difficile à lire et très jouissif je trouve.

  5. Vert dit :

    Faudra que j’arrive à le rattraper avant la sortie au ciné (c’est mal barré mais bon xD)

  6. lorhkan dit :

    Réalisable, je n’en sais rien, mais quelle aventure ! :)
    Carrément faite pour le ciné, c’est clair.

    • J.a.e_Lou dit :

      Oui c’est sûr, on ne sait jamais vraiment (peut-être bientôt remarque), mais je trouve que c’est un aspect du livre, essayer de nous faire croire que tout est plausible. Y’a même de la comm’ de la NASA en ce moment la dessus.

  7. Sita dit :

    Raah, tu me donnes envie. Je ne sais pas si j’aurai le temps de le lire avant de voir le film, mais j’aimerais bien…

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :