[Roman #77] L’éducation de Stony Mayhall – Daryl GREGORY (2011)

* Présentation *

Grosse envie subite de lire ce roman à sa vue à la bibliothèque. A peine emprunté, tout de suite lu.

L’éducation de Stony Mayhall (Raising Stony Mayhallcouv)
De Daryl GREGORY traduit par Laurent PHILIBERT-CAILLAT

Aux éditions Le Belial’ – 2014, 448 pages
Couverture Aurélien Police
Emprunt bibliothèque – Première lecture
Ma note : coeur_pleincoeur_pleincoeur_pleincoeur_pleincoeur_vide très bon

 

Résumé : Stony a trois sœurs : Alice, Chelsea, Junie. Et sa mère Wanda, qui l’aime plus que tout. Sans oublier Kwang, son copain de toujours, persuadé que Stony possède un superpouvoir. Parce que Stony est insensible aux flèches que son ami lui plante dans le ventre histoire de rigoler… Il faut dire que Stony ne respire pas. Ne mange pas vraiment. Ne dort jamais. Et pourtant il grandit. Stony ignore ce qu’il est. Il n’a pas pris la mesure de son réel pouvoir. Ça viendra. Reste une interrogation : y en a-t-il d’autres comme lui ? La réponse à cette question emportera tout dans son sillage…

  

« En général, ça finit avec la Dernière fille, l’unique survivante : une jeune femme en débardeur éclaboussé de sang. »

 

* Mon avis *

Ceci est bien un roman de zombie. Mais il sort quand même de l’ordinaire. Il y a des zombies oui, mais passé un certain délais, ils n’ont plus envie de chaire fraîche et redeviennent « humains » et sont juste non-mort. Mais ça ne plait quand même pas aux vivants qui les exterminent par peur d’une nouvelle épidémie ou parquent certains d’entre eux dans une prison à des fins « scientifiques ».

Stony n’est en plus pas un zombie comme les autres dans cette histoire, il n’a pas été mordu, il est né zombie. Il a été trouvé bébé et a grandi jusqu’à une taille de jeune adulte. La première partie du roman dévoile l’enfance de Stony, son éducation entouré d’amour par sa mère et ses soeurs et son meilleur ami.

Stony se pose quand même plein de question sur son état, et découvre par la fatalité des choses qu’il n’est pas seul non vivant, et que de nombreux autres zombies survivent cachés et parfois aidés par des vivants sympathisants. C’est à partir de cette partie qu’on sort vraiment des sentiers battu par les autres romans zombies. Cette partie est plus humoristique, avec clins d’oeil pop culture. Plus politique, avec les remous internes du mouvement MV (mort vivant) entre ceux qui veulent rester cachés, ceux qui veulent se révéler au monde et vivre en harmonie avec les vivants et ceux adeptes de la Grande Morsure et de la domination du monde. Plus religieuse également, avec la rencontre du Bout et la prise de conscience de Stony de certaines aptitudes. Et finalement, plus violente aussi, avec des choix et évènements tragiques, qui vont menés Stony très loin et le pousser au bout de ses aptitudes.

La dernière partie est… apocalyptique et rejoint plus le grand classicisme des romans zombie. Avec une fin… qui m’a laissée une impression étrange

Les personnages sont très attachant Stony assez naïf au début (ses expériences avec Kwang sont morbidement drôles) et ensuite très ado avec sa recherche sur le pourquoi. Il veut comprendre, comme toute personne qui se recherche. J’ai bien aimé aussi M.Blunt et Delia qui vont être un peu ses mentors es vie zombie. Et plein d’autres, plus ou moins recommandables.

Ce roman rend les zombies très humains, et fait un plus ou moins subtile traitement du rejet d’une communauté et ses conséquences. Pourquoi ces zombies ne seraient-ils pas considérés comme des humains après tout. Il y a un petit côté race inférieure et race supérieure (il est même question d’évolution de l’espèce humaine à un moment ^^). Ce fut une lecture rythmée où on ne s’ennuie pas, servi par une écriture simple. Que vous aimiez les zombies ou non, laissez vous tenter on ne sais jamais, voir l’histoire du point de vu zombie peut vous plaire.

  

* Blabla supplémentaire *

D’autres avis chez Blacky, Plume, Cornwall, Tigger Lilly, Elessar, Gromovar, Lune.

Entre dans le cadre des challenges :

zombies challenge

   

 

100255191

Vous aimerez aussi...

2 réponses

  1. Elessar dit :

    Ha c’est cool qu’il t’ai plu !!
    J’avais adoré ce bouquin, un gros coup de cœur :)

  2. Acr0 dit :

    J’apprécie grandement les livres de zombie qui sortent du chemin battu… alors aucun doute, il me fait (toujours) envie :)

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :