[Recueil nouvelles #10] L’opéra de Shaya – Sylvie LAINE (2014)

* Présentation *

Achat Imaginales 2014 parmi d’autres, j’avais entendu beaucoup de bien de la part des blogopotes sur ce recueil et en plus c’était une auteur que je n’avais pas encore lu alors que j’en avais très envie (reste plus que Catherine DUFOUR maintenant).

 

L’opéra de Shaya
De Sylvie LAINE
Couverture : Gilles Francescano
Éditions ActuSF – 2014, 158 pages.

Dans ma bibliothèque – Première lecture
Ma note : – très bon

 

Résumé : So-Ann, née dans un vaisseau spatial, a du mal à s’habituer aux coutumes étranges et contraignantes des mondes où se sont établis les humains. Alors quand elle entend parler de Shaya, cette planète où la faune et la flore sont en totale empathie avec ses visiteurs, elle n’hésite pas une seule seconde. Mais en vérité, qui s’adapte à qui ? Quels mystères se cachent dans ce monde qui semble idéal ?

 

« Le contrat standard est de trois mois, dit l’homme. »

 

* Mon avis *

L’Opéra de Shaya est un recueil de 4 nouvelles de science-fiction, plutôt space ou planet-opera.

  • L’Opéra de Shaya
  • Grenade au bord du ciel
  • Petits arrangements intra-galactiques
  • Un amour de sable coeur_moitie

C’est intelligent, il y a la première lecture SF et tout et tout et il y a ensuite le message, toute l’ironie de la chose qui pousse à la réflexion. Surtout dans Un amour de sable, que j’ai préféré (oui, même à Shaya).

Mais c’est très simplement écrit, très… limpide, on comprend très bien où veut en venir l’auteur. Et c’est très fort. Et juste.

Les 4 textes parlent de la vie avec l’autre, de la rencontre de nouvelles espèces et de l’adaptation. Et c’est en cela que j’ai préféré Un amour de sable, parce que je pense que c’est exactement ce qu’il se passerait si jamais l’humain devait rencontrer une espèce extraterrestre douée de conscience. Dans L’opéra de Shaya, ce que j’ai préféré, c’est ce qui se passe avant la découverte de la planète, tout ce que So’Ann ressent en présence des autres de son espèce, les conventions sociales, et le comportement de l’humain quand il colonise une nouvelle planète. C’est tellement tellement juste (oui, je me répète). Bon et j’avoue j’ai aussi beaucoup aimé la fin (et le milieu est très bien aussi vu qu’il prépare très bien la fin ^^)… très cruelle mais tellement humaine. Oui en fait, j’ai aussi beaucoup aimé cette nouvelle dans son ensemble car elle propose la découverte d’un monde complexe et complet, et la situation ne s’avère pas vraiment ce qu’elle semblait être.

Et en plus, Sylvie LAINE n’en oublie pas d’être drôle, avec Petits arrangements intra-galactiques et ses sapinous, et pleine d’esprit avec Grenade au bord du ciel (j’aime beaucoup ce titre) qui nous demande, en gros, qu’est-ce que serait l’humanité sans ses rêves et ses peurs.

C’est donc un recueil que je recommande chaudement, et si vous n’êtes pas trop fan de nouvelles, tentez donc quand même le coup, car ce recueil a quand reçu récemment le Grand Prix de l’imaginaire 2015, le Prix Bob Morane 2015 et le Prix Rosny aîné 2015, c’est quand même qu’il y a quelque chose, non ?

 

* Blabla supplémentaire *

D’autres avis chez : Tigger Lilly, MarieJuliet, Black wolf, Julien, Elessar, Vert, Lorhkan, Jeanne-A Debats, Xapur.

Lecture entrant dans le cadre des challenges :

 

challenge-summer-short-stories

JLNND-Je-lis-des-nouvelles-et-des-novellas

logo+CRAAA+bis

100255191

SSWIII

Vous aimerez aussi...

5 réponses

  1. Vert dit :

    Même ma maman qui est pas nouvelles et pas spécialement space-opéra a reconnu que c’était bien (mais je pense que la prochaine fois je lui proposerai du sans aliens quand même xD).

  2. Mariejuliet dit :

    C’est marrant, pour L’opéra de Shaya, le début ne m’avait pas accroché :-)

  1. 1 septembre 2015

    […] chez : Blackwolf – MarieJuliet – Dragon Galactique – Vert – Elessar – Jae_Lou – […]

  2. 13 septembre 2015

    […] : L’Opéra de Shaya de Sylvie […]

  3. 30 septembre 2015

    […] : L’Opéra de Shaya de Sylvie Lainé, Seul sur Mars d’Andy […]

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :