[Non Fiction #3] Stop au dérèglement climatique – Bruno Lamour (2015)

* Présentation *

Suite à un appel Masse Critique sur Babelio, j’ai sélectionné de multiple choix et au dernier moment j’ai ajouté ce court plaidoyer. Pas que j’ai vraiment besoin d’être informée sur le thème du changement climatique, mais je ne connaissais pas le collectif Roosevelt jusque-là et j’étais curieuse de voir ce qu’il arrivait à dire en si peu de pages. Et en contexte proche de la COP21, c’était une bonne occasion de mettre en lumière ce petit bouquin sur le blog.

 

Stop au dérèglement climatique
Coordonnée par Bruno LAMOUR – Collectif Roosevelt
Aux éditions de L’Atelier – 2015, 110 pages.

Dans ma bibliothèque – Première lecture
Ma note : coeur_moitiecoeur_vide – sympa

 

Résumé : L’accumulation de gaz à effet de serre dans notre atmosphère en raison de l’activité humaine a bouleversé notre système climatique. En trente ans, le nombre d’évènements météorologiques extrêmes a déjà triplé. Si rien ne change, la température moyenne augmentera de 5°C à 6°C d’ici la fin du siècle. Peut-on encore éviter cette catastrophe qui serait fatale à l’humanité ?
Ce livre explique le dérèglement climatique au grand public. Il répond aux questions essentielles : quel est le fondement scientifique de ce diagnostic ? Pourquoi le réchauffement de la planète creuse les inégalités sociales ? Quels sont les obstacles au financement d’actions pour le climat ? Comment expliquer tant de lenteur dans l’action publique en ce domaine ? Précis et concis, cet ouvrage propose des mesures à mettre en oeuvre aux niveaux individuel, local, national et international pour rendre encore habitable la planète du XXIIè siècle.

 

En cent cinquante ans, l’activité humaine a changé le visage de notre planète.

  

* Mon avis *

Premier point, je suis déjà contente du titre. Il ne parle pas de « réchauffement » climatique. Car oui, à certains endroits il y aura réchauffement, mais pas partout. C’est une multitude de changements globaux qui sont en gestation et les réduire à un « réchauffement » est vraiment trop réducteur. Déjà bon point donc.

Deuxième point, dans l’introduction le collectif nous fait clairement une promesse :

« Ce petit livre a pour objectif de rendre accessible à toutes et à tous la question du changement climatique, dans des termes simples et clairs, en la reliant aux questions socio-économiques, car justice sociale et transition écologique vont nécessairement de pair. Nous voulons informer et donner des outils à toutes celles et ceux qui souhaiteraient comprendre et s’engager dans la bataille climatique ».

Et donc les informations sont réunies en 2 parties :

– Une présentation de la crise climatique en cours avec le contexte, le comment et le pourquoi. Elle prend ses racines dans les questions économiques, sociales, écologiques et politiques. Et on nous parle également des conséquences, encore une fois économiques, sociales, écologiques et politiques.

En très gros, le dérèglement climatique est une conséquence de notre mode de vie et de la réponse politique faible face aux changements qu’il faudrait lancer dans notre société. Réponse freinée en grande partie par l’économie libérale mais à mon humble avis aussi par le mode de pensée actuel de notre société.

– Une présentation de 15 solutions proposées par le collectif, pour changer le système, faisant échos au slogan de Copenhague en 1992 « Changeons le système, pas le climat ». Cette partie nous explique le principe de la transition, une transition de notre société vers plus de sobriété, d’efficacité, de renouvelable, de démocratie et d’adaptation aux changements à venir.

Le comité n’accuse personne en particulier, tous les domaines sont abordés et ses solutions s’appliquent pour tout et par tous. De l’industrie aux politiques et l’économie, en passant par une mobilisation citoyenne et le droit international (car oui, la France ne pourra pas « sauver le monde » toute seule).

Et je dis, promesse tenue. C’est clair, bien exposé et en plus c’est constructif.

Troisième et dernier point, c’est documenté. A chaque fin de chapitre et à la fin du livre, de la bibliographie est proposée si on veut aller plus loin.

En conclusion c’est un court livre qui introduit clairement le sujet et qui pousse le lecteur à s’informer plus avant. Car chaque chapitre ou partie de chapitre mériterait un livre entier (de plus de 100 pages) qui lui soit consacré. Et en clair, le message important c’est que la société civile a tout intérêt à s’emparer du sujet si elle veut avoir son mot à dire.

Si vous, vous souhaitez aller plus loin, vous pouvez vous informer sur ce qu’il se prépare à la fin de cette année autour de la COP21 par exemple. Il y a une coalition d’association qui s’est constituée ici. Et plusieurs livres comme celui que je vous présente aujourd’hui sont sortis ces derniers mois.
Perso, j’aurais pas mal de chose à dire sur le sujet mais, bon, ce n’est pas pour ça que j’ai fait ce blog donc je ne vais pas m’appesantir.

 

* Blabla supplémentaire *

BONUS :

Pour aller plus loin donc. Reporterre propose un kit de survie COP21 : le BA-ba Climat, Où trouver les info sur le climat ?, Quels sont les grands enjeux ?

2 réponses

  1. Tigger Lilly dit :

    Tu en penses quoi de la COP21 ? De l’espoir, ou une mascarade politique de plus ?
    Parce que bon avec tout ça (et l’émission data gueule qui enfonce à chaque épisode un peu plus le couteau dans la plaie, parce que pour finir tout cela en revient à deux choses : l’argent et les lobbies qui se l’accaparent là où il est en en ayant littéralement rien à foutre du reste), je commence vraiment à perdre espoir qu’on arrivera à faire autre chose que de petites actions qui certes maintiennent le moral des troupes mais ne suffisent pas à endiguer la catastrophe vers laquelle on se dirige. Et je suis plutôt d’un naturel optimiste.

    Bref, tout ça me met en colère.

    Le livre a l’air très bien sinon :D

    • J.a.e_Lou dit :

      Alors désolée, mais je n’ai pas de bonne réponse à apporter. Ce que je sais de ces négociations c’est que leur cadre impose que les actes n’empiètent pas sur le terrain de l’économie actuelle. C’est-à-dire ne peuvent servir à rien… Voilà voilà, promis je n’ai aucune action dans les cordes.

      Les solutions données dans le bouquin sont réalistes pour la plupart et facilement faisable si les politiques avaient encore un quelconque pouvoir aujourd’hui. Peut-être au niveau local, je crois qu’il n’y a pas encore de lobbies à ce niveau là.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :