« Musique : le concertoMusique : la forme sonate »

14/06/2020

Musique : la symphonie

  10:00:00, par Jac Lou   , 726 mots  
Catégories: Musique

  Après les quatre précédents billets sur "l'Histoire de la Musique" (voir la liste des chapitres précédents -clic-) mon cahier de musique, dont je reprends les pages, s'intéresse à *la Symphonie*. Comme les fois précédentes, le texte est augmenté par des liens vers les auditions des oeuvres et vers la biographie des auteurs cités dans le texte : les noms des auteurs mènent sur Wikipédia et les titres des oeuvres conduisent sur Youtube (*).

-♩-♭-♪-♮-♫-♯-♬-♩-♭-♪-♮-♫-♯-♬-♩-♭-♪-

1. Définition

C'est une *sonate pour orchestre*. La puissance expressive des idées musicales est enrichie par les timbres des divers instrument de l'orchestre symphonique.

2. Structure

Elle est semblable à celle de la sonate avec en plus, entre le mouvement lent et l'allegro final, un menuet et son trio ou, à partir de Beethoven, un scherzo et son trio (grossièrement de la forme A,B,A). Le trio qui possède généralement un caractère pastoral, est dans le ton initial. La symphonie a donc quatre mouvements.

Rappel de la structure de la sonate (clic)

3. Évolution

• Elle apparaît simultanément au milieu du 18e siècle

Joseph Haydn est vraiment le créateur de la symphonie classique et le maître de la forme 'Orchestre réduit'

Audition : extrait de l'Oxford symphony de Joseph Haydn (♫)

Mozart amplifie l'œuvre de son prédécesseur, développe l'orchestre (en introduisant la clarinette) et prépare Beethoven au point de vue expressif.

Beethoven finit par briser la forme elle-même (dans la 9e symphonie) après l'avoir portée à son maximum de force expressive.
Il enrichit l'orchestre : 4 cors, les trombones, le tuba, la petite flûte, la "musique turque", etc. et même les choeurs.

Audition : extrait de la 5e symphonie, de Beethoven : le scherzo (♫).

• Après Beethoven, de nombreux musiciens de valeur illustrent le genre de la symphonie sans toutefois lui donner aucun relief nouveau.
Les principaux sont : Schubert (♫), Mendelssohn (♫), Schumann (♫), Brahms (♫), et les français Berlioz (♫), Franck (♫), d'Indy (♫), Chausson (♫), Saint-Saëns (♫), etc.

 

nota : les auditions marquées en violet ne figuraient pas dans mon cahier


NB ce billet reprend un cours de notre professeur de musique à l'École normale d'instituteurs de Versailles, Roger Blin (1921-2017).

-♩-♭-♪-♮-♫-♯-♬-♩-♭-♪-♮-♫-♯-♬-♩-♭-♪-

L'original aux feuilles jaunies par le temps (2 pages)

 
 

Retour en haut de page -clic-

(re)Voir l'orchestre symphonique : introduction et description des instruments
(re)Voir le Poème symphonique
(re)Voir la forme Suite
(re)Voir la forme Sonate
À suivre... : le Concerto

Mots-clés: ,
 Permalien1 commentaire » Partagez » Partagez cet article sur Facebook Partagez cet article sur Google+

1 commentaire

Commentaire de: Jacques LASCHET [Visiteur]  
Jacques LASCHET

Merci Jacques pour cette leçon magistrale. Je pense que c’est la forme musicale qui parle le plus au grand public avec force d’impressions sonores.

Merci aussi à ton professeur de citer une seconde fois un compositeur qui est dans ma parenté (C. Franck), ce qui ne me confère absolument aucun mérite, mais me donne seulement l’occasion de dire qu’il y avait, dans ma famille et au cours des deux derniers siècles, bon nombre de musiciens de valeurs dont deux au moins ont pu faire brillante carrière de leur passion.

L’éducation musicale mérite pleinement d’être transmise. Mais qu’il est difficile aujourd’hui de transmettre le goût de l’effort et du travail persévérant que cette éducation requiert.

Je te souhaite une bonne fête de la musique !

20/06/2020 @ 20:12


Formulaire en cours de chargement...