Pierrot et Jeanne à la fête de Bezons

  Jeudi 22 Décembre, 2011 par Jac Lou, Cat: JulesRéagissez » • Partagez » Partagez cet article sur Facebook
Prolégomènes. Cet article nécessite quelques explications liminaires qui pourront sembler une lourdeur à certains, c'est pourquoi je propose que leur affichage soit une décision laissée au lecteur. Cliquer pour afficher la suite ...

  La photographie qui illustre ce billet a été prise le 19 avril 1914 à la fête de Bezons qui se déroulait à l'époque près du bord de Seine. Il s'agit de Jeanne Chandellier et Jules dit Pierrot Louvel, mes grand-parents, et de leur fils le petit Pierrot, mon père, âgé de trois ans et demi à cette date. Pierrot père, lui, a trente ans. Il est né à Ernes, en Calvados. Jeanne est née à Bezons il y a vingt-et-un ans.

Il faut se souvenir qu'à cette époque l'aviation était d'une modernité incroyable. Le décor de la photo est précisément la reproduction de l'aéroplane de Louis Blériot qui avait effectué la première traversée de la Manche seulement cinq ans plus tôt, en 1909 ! La photo carte-postale ci-dessous montre cet aéroplane.

Aéroplane de Louis Blériot. Cliquer pour ouvrir le site du centenaire.

  Après son exploit, Louis Blériot, se dépense en meetings aux six coins de la France. On le retrouve à Bezons le mardi seize septembre 1913, sans doute au chantier naval en bord de Seine, où il essaie un glisseur à hélice aérienne de sa fabrication, muni d'un moteur Laviator de 120 CV.

Louis Blériot essaie un glisseur à hélice sur la Seine, à Bezons - 16/09/1913

Comme on l'a dit, au moment où la photo est prise à la fête de Bezons, Pierrot a trente ans. Il a déjà fait son service militaire il y a une dizaine d'années. Pierrot sera mobilisé comme réserviste quatre mois après cette photo et il ne reviendra d'Orient, où la guerre le conduira, qu'après quasiment cinq longues années. La photo témoigne sans doute de la seule période heureuse du couple de Pierrot et Jeanne qui divorcera quelques années après le retour de Pierrot de la guerre en Orient à la suite de sa démobilisation le 21 mars 1919.

Quelques liens relatifs:
Centenaire du vol de Louis Blériot (1909-2009)
Histoire de la Base aérienne de Dijon
Écoles militaires de pilotage (1911-1918)
Étampes-Puiseaux en biplan Farman

 

La foire de Bezons existe depuis des siècles. Quelques illustrations anciennes datant du 18e siècle en témoignent. La foire se tenait traditionnellement le 30 août, jour de la Saint-Fiacre. On venait de Paris en traversant la Seine en empruntant un bac.

Traverser la Seine pour aller à la foire de Beson
Foire de Bezons en 1735 par Jean-Baptiste Pater
Vue de la foire de Bezons par Gabriel de Saint Aubin - 1766

Une lettre de Guy de Maupassant mentionne la foire de Bezons. On y verra que Maupassant, dont le nom a été donné à la médiathèque municipale, tenait pourtant les habitants en piètre estime...

Lettre à Georges Charpentier (extraits)

MINISTÈRE DE LA MARINE
ET DES COLONIES

Paris, ce 28 août 1878.

Cher Monsieur et ami,

Vous m'avez laissé espérer cet hiver que vous voudriez bien venir passer un jour avec moi cet été, dans les parages que vous avez fréquentés autrefois.

C'est Dimanche prochain la fête de Bezons et je crois qu'on y verra des choses farces, tous les habitants du pays, qui ont pour moi une horreur profonde, étant, à mon avis très comiques.

J'aurai, ce jour-là, Hennique, Céard et Huysmans, plus quelques canotiers des deux sexes dont les uns ne sont pas trop bêtes et les autres pas trop laides.

[...]

... Tâchez de venir dès le matin ; si vous ne le pouvez pas absolument, je vous attendrai toujours pour l'après-midi, nous canoterons un peu et nous esbahirons les bourgeois. Ne craignez rien, on ne vous reconnaîtra pas. Donc, à Dimanche, n'est-ce pas ?...

GUY DE MAUPASSANT
17, rue Clauzel

 PermalienRéagir

Jacques sur
Explorer ses branches et rechercher ses racines.

Dans le blog Photos

Qui est en ligne?

  • Visiteurs: 7
Content Mangement System