Le Puy de la Nugère

Le Puy de la Nugère


Publié le 02/08/2011 21:46
Partagez » Partagez cette photo sur Facebook  Partagez cette photo sur Google+

La Nugère est un volcan qui, comme on le voit sur la photo prise depuis le Nord du puy de Jumes, n'est pas particulièrement haut puisqu'il culmine à moins de 1000 m d'altitude, soit à peine 200 m au-dessus du plateau. Ce volcan possède une structure complexe due à son histoire mouvementée au cours de laquelle des épisodes explosifs ont alterné avec d'importantes émissions de lave. En effet la Nugère a émis au moins six coulées de lave qui ont dévalé la faille de Limagne et parcouru huit kilomètres vers l'Est jusqu'aux abords de Riom pour les premières, les plus longues. Deux des autres coulées, composées d'une lave gris-clair à petites vacuoles, une trachy-andésite, se sont arrêtées au-dessus de l'emplacement de l'actuelle ville de Volvic. Elles ont une épaisseur importante et comportent une bonne proportion de lave compacte non fracturée qui a été exploitée pour faire des pierres de construction que l'on connaît sous le nom de "pierre de Volvic". L'utilisation connue comme pierre à bâtir remonte au XIII ème siècle pour construire la cathédrale de Clermont. De nos jours elle est encore utilisée notamment pour des usages industriels à cause de sa bonne résistance mécanique et chimique.

Au premier plan on voit le sommet d'une bombe volcanique de grande taille. Ces projections de grande taille se trouvent généralement près du centre du volcan. La Nugère est située près du bord de la faille qui limite le socle granitique de la Chaîne des Puys. Également situé proche du bord de la faille, le Puy Pognat se distingue clairement au Nord (à gauche) de la Nugère. Ce puy est entaillé par une carrière sur son flan Nord-Est, donc non visible sur la photo. L'arrière plan montre la plaine de Limagne au niveau de Volvic, juste derrière la Nugère, et Riom, un peu plus loin encore vers l'Est.

Du point de vue historique, l'académicien et néanmoins savant Jean-Étienne Guettard, s'intéresse à cette "pierre de Volvic" qu'il voit employée dans des constructions pendant qu'il séjourne dans la ville de Moulin. Il reconnaît que c'est de la lave, et il décide alors de se rendre à Volvic pour en avoir le coeur net. Accompagné par son ami Malesherbes, et guidé par le naturaliste local Ozy, apothicaire à Clermont de son état, il visite la montagne appelée Puy-de-Dôme qui est déjà connue pour les expériences sur la pression atmosphérique que Blaise Pascal y fit. Il reconnaît en cette montagne et celles qui l'entourent des volcans, ce que, apparemmment, personne avant lui n'avait imaginé. En 1752, de retour à Paris, il rédige une communication à l'Académie Royale des Sciences sous le titre "Sur quelques Montagnes de France qui ont été des Volcans". Voici ce qu'il écrit : "Les montagnes qui ont a ce que je crois été autrefois des volcans peut-être aussi terribles que ceux dont on parle maintenant sont celles de Volvic à deux lieues de Riom, du puy de Dôme proche de Clermont et du Mont d'Or". Les volcans d'Auvergne étaient enfin reconnus pour ce qu'ils étaient.

Carte de la Chaîne des Puys
Cliquer pour afficher une carte
interactive de la Chaîne des Puys

Prise de vue en août 1971, pellicule Kodak Ektachrome 35 mm, appareil Zeiss Contarex SE, objectif de 50 mm. La photo est un panorama obtenu en composant 3 clichés pris depuis le même point de vue au bord Nord-Est du cratère de Jumes.

Pour d'autres informations, voir sur Wikipedia les articles concernant la "pierre de Volvic (clic)" et Jean-Étienne Guettard (clic) et également Blaise Pascal (clic). La citation de Guettard figure dans le livre 'Les volcans d'Auvergne', par Aimé Rudel, Ed. Volcans, 1973; dans cette édition, il est à noter que la photographie du puy de Louchadière, entre les pages 48 et 49, est légendée faussement "puy de la Coquille".

Testez vos connaissances sur la Chaine des puys (clic)

4 commentaires

Evaluations des utilisateurs
5 étoile:
 
(1)
4 étoile:
 
(0)
3 étoile:
 
(0)
2 étoile:
 
(0)
1 étoile:
 
(0)
1 note
Evaluation moyenne des utilisateurs:
5.0 stars
(5.0)
Commentaire de: Colpin [Visiteur]
Colpin

Je ne comprends pas j’aimerai savoir pour un devoir s’il est effusif ou explosif merci.

08/10/2013 @ 19:54
Commentaire de: Jac Lou [Membre]

Bonjour Colpin, merci pour l’intérêt que vous manifestez pour mon site. J’espère qu’il vous est utile, mais il n’est pas destiné à donner des réponses toutes faites aux questions de votre professeur(e)… Pour répondre à votre question, il faut d’abord avoir bien compris ce qu’une “éruption effusive” signifie : c’est une éruption volcanique au cours de laquelle le volcan émet des coulées de lave fluide qui s’écoulent plus ou moins loin du cratère en fonction de leur degré de fluidité et de la structure des terrains alentour (la topographie). J’ai bien écrit *éruption* effusive et non *volcan* effusif car un volcan n’est pas soit effusif soit explosif, il peut être les deux à des moments différents de sa vie active. C’est notamment le cas de la Nugère. J’ai complété mon commentaire sous la photo en précisant que le volcan de la Nugère a une histoire mouvementée avec alternance d’épisodes explosifs et d’émission de coulées de lave… Je suis sûr que vous saurez en tirer la bonne conclusion. :)

08/10/2013 @ 23:49
Commentaire de: Grib [Visiteur]
Grib
5 stars

En quelle année il à exploser ?

02/01/2015 @ 15:33
Commentaire de: Jac Lou [Membre]

Bonjour “Grib",
Il est difficile de donner une réponse à votre question, car le volcan de la Nugère a connu une succession de périodes d’activité avec des manifestations volcaniques différentes. La période la plus récente date d’environ dix mille ans. Voir plus de détails sur Wikipédia (clic)

03/01/2015 @ 14:18


Formulaire en cours de chargement...