« La photographie panoramique facileLes racines grecques des mots français »

15/07/2011

Comment bien scanner ?

  11:49:00, par Jac Lou   , 6840 mots  
Catégories: Atelier

Comment faut-il sélectionner les paramètres de numérisation ? On pourrait penser qu'on a intérêt à numériser (scanner) une image avec la plus grande résolution possible. On n'aurait pas tout à fait tort, car on a alors le maximum de détails ou d'information. MAIS CE N'EST PAS AUSSI SIMPLE !!! En fait le problème n'est pas le même selon qu'on considère une 'consommation' immédiate de l'image numérisée (impression avec mon imprimante du moment à 300 ppp) ou un archivage en vue d'une conservation à long terme et une exploitation future (avec des matériel améliorés par le progrès technique). Dans le premier cas, en utilisant la résolution maximum, nous voilà partis pour travailler avec une image la plus grosse possible, ce qui veut dire que toute modification de l'image sera plus longue à appliquer et que nous risquons de saturer la mémoire de l'ordinateur ainsi que les capacités du processeur sans en tirer d'avantage! Cette remarque reste valide avec les machines de 2010. De plus s'il s'agit non plus d'une mais d'une série d'images alors des problèmes d'espace de stockage et de sauvegarde vont inévitablement se poser et ce malgré la taille confortable des disques d'aujourd'hui.

Démonstration: vous voulez numériser une image qui remplit une page au format A4 (21x29.7 cm). Votre scanneur vous offre une résolution de 300 dpi ce qui signifie (le pouce valant à peu près 2,54 cm les jours sans pluie, au niveau de la mer) 120 points/cm. La numérisation va donc vous donner une image virtuelle composée de:

  • 120 x 20 = 2400 points pour chaque ligne horizontale
  • 120 x 27 = 3240 lignes horizontales
  • soit au total 2400 x 3240 = 7 776 000 points pour une image en 256 niveaux de gris (par exemple pour un manuscrit un peu passé)
  • si l'image était en couleur RVB on aurait 3x8 bits (ou 3 octets) par point et donc elle "pèserait" 7 776 000 x 3 = 23 328 000 octets (soit environ 22 Méga Octets).
Et si on est déraisonnable alors? Si, par exemple, on sélectionne une résolution de 2000 ppi (800 points par cm) avec une "profondeur" de numérisation de 12 bits ?
  • Notre image en 4096 niveaux de gris 'pèserait' alors (800x20)x(800x27) x 1,5 = 518 400 000 octets (494 Méga octets)
  • Dans les mêmes conditions, une image en milliards de couleur 'pèserait' alors: (800x20)x(800x27) x 4,5 = 1 555 200 000 octets !!! Vous avez bien lu! Il n'y a pas de zéro en trop, cela se lit encore 1,45 Giga Octets par image. Il est pratiquement impossible de travailler sur une telle image même avec une mémoire de plusieurs giga-octets.

<<< Retour Sommaire Suite >>>

Pages: 1· 2· 3· 4· 5· 6· 7· 8· · 10· · 12· 13· 14· 15

Mots-clés: , ,
 Permalien1 commentaire » Partagez » Partagez cet article sur Facebook Partagez cet article sur Google+

1 commentaire

Commentaire de: Jean louis [Visiteur]
Jean louis

bon article

29/09/2017 @ 11:27 Répondre à ce commentaire


Formulaire en cours de chargement...