« Les racines grecques des mots françaisProtéger son site des spammeurs »

15/06/2011

Les virus informatiques et l'Internet

  15:23:00, par Jac Lou   , 6664 mots  
Catégories: Atelier

Perte de temps...

Pour bien évaluer le risque viral, il faut comprendre comment les virus agissent. Un virus informatique est fabriqué par un individu dont le but est de prouver sa puissance. Je ne suis pas psychologue qualifié, aussi, vous épargnerai-je mon analyse personnelle sur les motivations des méfaits de ces prédateurs (ceux qui pensent avoir des lumières sur la question peuvent contribuer en me contactant). Faisons simplement le constat suivant : il n'y a pas qu'une seule sorte d'auteur de virus. Il y a ceux qui veulent nous montrer comme ils sont habiles et qui se contentent d'afficher un message du genre " nananère, je vous ai bien eus ! ". Il y a ceux qui vont détruire sournoisement, sans mot dire les maudits, la totalité des données contenues dans votre disque dur. Dur dur ! Il y a aussi ceux qui vont implanter un espion ou même une "machine de guerre" dans votre ordinateur, pour s'en servir à des fins d'escroquerie, d'espionage politique ou industriel ou même de terrorisme. De toutes façons, toutes ces catégories vont nous faire perdre du temps.

... et Perte de d'espace

Et ce n'est pas tout ! Il y a aussi ceux qui s'amusent à lancer de fausses alertes au virus ("Attention ne pas ouvrir le message OUVREZ-MOI"), voire des appels bidon au bon coeur ("Envoyez tous un message de soutien à cet enfant paralysé"), et qui comptent sur la participation des destinataires pour la propagation des messages. Cela ressemble à une "rumeur": la source du message est inconnue et Untel dit à Telautre qu'il a reçu l'info de quelqu'un de confiance, il y a toujours une référence à une institution connue de tous (pour les plus anciens IBM, AOL et Microsoft, mais aussi la CNIL, la Gendarmerie, le Ministère de l'Intérieur, etc.), il faut diffuser le plus largement possible... Ce phénomène est à rapprocher des "chaînes de courrier" dont c'est certainement la version électronique. Apparemment il s'agit d'un jeu enfantin qui consiste à crier "au loup" ou "à l'aide" pour de rire. Mais les effets sont plus pervers qu'il y paraît. Outre la décrédibilisation d'une vraie alerte ultérieure, ces "rumeurs électroniques" ont pour conséquence un accroissement du traffic sur le Net, rendant celui-ci globalement moins efficace.

Et il y a plus: la pollution de votre propre serveur par un volume non négligeable de messages inutiles. Pensez que la partie visible d'un message s'accompagne toujours d'une partie invisible qui récapitule l'historique du dit message: tous les ré-émetteurs sont répertoriés ! Le volume total du message peut être bien plus gros que ce que vous lisez. Si vous en envoyez copie à tous les titulaires d'une boîte à lettres sur votre réseau local, vous multipliez d'autant l'espace occupé sur le serveur local. Qui plus est, si vos correspondants vous écoutent, ils ré-émettent eux-mêmes le message localement, introduisant un facteur multiplicateur. Considérez cela comme une attaque par occupation d'espace. C'est votre administrateur de réseau qui risque de ne pas être content ! En d'autre termes ceux qui lancent de telles "rumeurs électroniques" sont des saboteurs du Net et très certainement fiers de l'être. Vous sentez-vous l'âme complice ? Non ?! alors une seule attitude: le silence complet. Pour paraphraser une campagne contre le SIDA, ayez pour devise: "le message ne passera pas par moi".

Page précédente Retour au sommaire Page suivante

Pages: 1· 2· 3· 4· 5· · 7· · 9· 10· 11· 12· 13· 14· 15· 16· 17

 PermalienLaisser un commentaire » Partagez » Partagez cet article sur Facebook Partagez cet article sur Google+

Aucun commentaire pour le moment


Formulaire en cours de chargement...