Category: "Culture"

Le 16 juillet 2019 la Lune s'éclipse partiellement

Le 30 Juin 2019 by Jac Lou6 retours » • Partagez » Partagez cet article sur Facebook
Le 16 juillet 2019 la Lune s'éclipse partiellement


Non je ne me répète pas ! C'est la première publication de ce billet qui était une "répétition" ... Contenu complété le 13/08/19

  La Lune est un des rares objets célestes qu'on peut observer quand on habite en ville. J'habite en ville et, dans mon jardin astronomique, je n'ai pas d'autre choix que cultiver un intérêt pour la Lune. Après avoir sonné le rappel de mes amis, j'ai donc fourbi mon matériel dans l'attente de l'éclipse partielle de Lune, observable en France et notamment depuis la région parisienne ou depuis la Vendée où je devais me trouver le 16 juillet 2019. Pour ne rien laisser au hasard, j'ai suivi l'évolution de la lunaison entre le 13 et le 15 juillet. Dans les photos ci-dessous qui illustrent cette évolution, j'ai ajouté la Lune du 16 après l'éclipse. Cliquez pour agrandir et notez le déplacement apparent de la position du point brillant situé du côté gauche de la moitié supérieure de la Lune; il s'agit du cratère Aristarque, la formation lunaire la plus brillante, le "phare de la Lune". En fait c'est bien sûr la portion éclairée de la Lune qui augmente sur la gauche d'Aristarque au fil des jours jusqu'à la pleine Lune.

  Le 16 juillet je suis fin prêt. Tout est sous contrôle. Enfin presque...En France, l'éclipse a commencé vers 22h (heure locale), mais à cette heure là, la Lune est en train de se lever et il faut être dans un lieu élevé avec un horizon dégagé à l'Est pour la voir. Or le marais vendéen ne sait pas ce qu'est "un lieu élevé". Mon horizon est loin d'être dégagé ! Premier obstacle. De plus, comme on voit dans ma vidéo (ci-dessous [*]), les conditions météo médiocres ont constitué un second obstacle à la capture du début de l'éclipse.

  L'enregistrement commence donc à 22h55 le 16/07, dans un ciel encore nuageux, mais en amélioration. L'ombre de la terre a déjà bien croqué dans le disque lunaire. Le maximum de l'éclipse a lieu vers 23h30 (photo en entête et photo 1 ci-dessous); à ce moment, la Lune est éclipsée environ aux 2/3 et assez haut pour qu'on puisse observer clairement l'évènement, pratiquement où qu'on soit. J'enchaîne 15 prises de vues, à environ 10 minutes d'intervalle entre chaque, jusqu'à la fin de l'éclipse à 1h06 le 17/07 (photos 1 à 5 ci-dessous).

  À la fin de ma série, la pénombre de la Terre assombrit encore un peu la partie supérieure de la Lune. Ces deux heures d'éclipse sont ramenées à 1mn 26s dans la vidéo (Accompagnement sonore : extrait de "Clair de Lune" de Claude Debussy par Kathia Buniatishvili. Localisation : Saint-Gervais (Vendée, France). Matériel : Panasonic Lumix TZ80 sur monture Star Adventurer Mini. Logiciel de montage vidéo : Magix Movie Studio Platinum 16.)

  Si vous avez raté l'éclipse vous pouvez la vivre en différé (parteillement) en visionnant mon enregistrement. En complément, vous pouvez également appréhender son déroulement complet à partir du début en (re)visionnant la simulation que j'avais préparée avant l'évènement. Rassurez vous, les trois heures que dure l'éclipse sont réduites à seulement 2 minutes dans la simulation (durée comparable à la capture vidéo réelle ci-dessus). Dans sa course dans le ciel, la Lune était précédée d'abord par Jupiter puis par Saturne. J'en montrerai plus, bientôt, sur ces deux planètes.

La simulation a été réalisée à partir du logiciel d'astronomie Stellarium. Le temps a été accéléré de façon à avoir l'ensemble de l'évènement astronomique en 2 minutes. Deux simulations, l'une avec le ciel visible entre l'Est-Sud-Est et le plein Sud, l'autre centrée sur la Lune, ont été réalisées et capturées. Les captures vidéo ont été faites à l'aide de la "barre de jeu" de Windows 10. Les deux captures ont été ensuite combinées dans une vidéo unique. Logiciel de montage vidéo : Magix Movie Studio Platinum 16 (précédemment par Sony). Accompagnement musical : extrait de "Prélude à l'après-midi d'un faune" de Claude Debussy par le New Philarmonia Orchestra conduit par Pierre Boulez en 1966. (*).

Ce billet a été publié initialement le 30 juin 2019 avec la seule simulation pour annoncer l'éclipse à ceux de mes amis qui acceptent de recevoir les messages de mon site. Il a été révisé et complété avec les images réelles de l'éclipse le 13 août 2019.