Après la pluie

Après la pluie


Publié le 09/03/2018 11:00
Partagez » Partagez cette photo sur Facebook  Partagez cette photo sur Google+

Vues rapprochées du jardin après la pluie. Les feuilles sont celles des Grandes Chélidoines (Chelidonium majus) dans leur forme hivernale qui affectionnent particulièrement notre minuscule jardin (et que nous tolérons parmi d'autres sauvageonnes). Il me semble intéressant de remarquer que les gouttes, dont certaines sont presque sphériques, agissent comme des loupes et qu'elles permettent de distinguer les stomates (les orifices "respiratoires") des feuilles, notamment dans la dernière photo. Pour l'anecdote, le nom "chélidoine" viendrait du grec en passant par le latin et aurait le sens de fleur qui annonce les hirondelles. Pour l'instant il n'y a pas encore de fleur.

Cliquer sur une vignette pour afficher la photo.

Photos prise le 9 mars 2018 vers 11h (heure d'hiver). APN Panasonic Lumix DMC-TZ80; F/3.3; 1/60s ou 1/125s; ISO-80; distance focale 4mm

2 commentaires

Commentaire de: Chantal Cousin [Visiteur]
Chantal Cousin

La dernière photo de la série est splendide ! Est-ce que la chélidoine n’est pas aussi l’herbe qui est censée guérir les verrues

29/03/2018 @ 17:39
Commentaire de: Jac Lou [Membre]

Chantal, en réponse à ton commentaire : tu as raison. Cette plante est supposée avoir des vertus médicinales notamment pour traiter les verrues. Un suc jaune s’écoule lorsqu’on brise la tige (ou le pétiole des feuilles); il suffirait d’en faire quelques applications sur la verrue pour que cette dernière disparaisse. Un de ses noms vulgaires est la Grande Éclaire parce que son suc dilué dans l’eau était utilisé pour soigner les maux de l’œil (je suppose les orgelets). Note que cette plante est de la même famille que le pavot qui lui aussi laisse écouler un suc lorsqu’on entaille ou brise la tige ou le fruit mais c’est une autre histoire ;)
Lien vers wikipedia : https://fr.wikipedia.org/wiki/Chelidonium_majus

11/04/2018 @ 14:38


Formulaire en cours de chargement...