Tag: "école normale"

Musique : François Couperin (1668-1733)

Le 23 Aoû 2020 par Jac Lou Réagir (1) » Partage » Partagez cet article sur Facebook

  La musique du XVIIe siècle n'est pas entièrement vouée à l'opéra. La musique instrumentale y prend aussi une part importante. Voyons ce que les pages de mon vieux cahier d'Histoire de la Musique nous apprennent à son sujet. Comme chaque fois, le texte est augmenté par des liens vers les auditions des oeuvres et vers la biographie des auteurs cités dans le texte : les noms des auteurs mènent sur Wikipédia et les titres des oeuvres conduisent sur Youtube (*). Pour voir la liste des chapitres précédents : clic

-♩-♭-♪-♮-♫-♯-♬-♩-♭-♪-♮-♫-♯-♬-♩-♭-♪-

Musique instrumentale

  Dans tout le dix-septième siècle, la musique instrumentale est marquée par la prédominance des instruments à cordes pincées : luth et clavecin. Ce dernier domine le XVIIe siècle mais aussi le dix-huitième. Il a imprimé des caractères particuliers à la musique. Un clavecin comporte plusieurs claviers - pour obtenir les altérations et des timbres différents. Sa sonorité est fine mais peu puissante. D'autre part la sonorité ne se prolonge pas et il faut donc nécessairement un accompagnement de répétition de notes pour chaque note tenue.

  En France se développe la suite alors qu'en Italie on voit se développer la sonate. Les suites portent des noms concrets ou des noms de danses, mais n'ont plus de caractère chorégraphique. Elles ont souvent un caractère descriptif.

Audition : Suite en La : Allemande La Rare, Courante, Sarrabande [♫] (et plus [♬]) de Jacques Champion de Chambonière.

Couperin

image François Couperin
Portait de François Couperin par (inconnu) (*)

[...] Couperin, le plus poète de nos clavecinistes, dont la tendre mélancolie
semble l'adorable écho venu du fond mystérieux des paysages... (Cl Debussy)

François Couperin est issu d'une famille de musiciens originaire de Saint-Gervais. Il avait notamment deux oncles également musiciens reconnus, Louis Couperin [] et François Couperin. C'est pour cette raison que pour le distinguer on l'appelle parfois François Couperin "le Grand".

  François Couperin a écrit au total quatre livres (Livre 1, Livre 2, Livre 3, Livre 4) comportant de nombreuses pièces (ordres) pour le clavecin. Il a écrit également "L'art de toucher le clavecin".

Audition : "Les petits moulins à vent" [♫] et "Les rozeaux" [♬]) de François Couperin.

  Couperin le Grand écrit également de nombreuses Messes, des Grands motets, des Leçons de ténèbres et des pièces d'orgue. Il écrit aussi des musiques pour orchestre : Concerts royaux, Suites ou "Sonades" : • Apothéose de LullyApothéose de Corelli publié dans "Les goûts réunis ou Les nouveaux concerts".

  Couperin prépare l'âge classique. Il aura une grande influence sur Jean-Sébastien Bach.

Audition : La Steinkerque [♫] ou version alternative [♫] de Couperin.

Audition : Apothéose de l'incomparable Mr de Lully [♫] de Couperin.

Audition : Le Parnasse ou l'apothéose de Corelli [♫] de Couperin.

Audition : Lamentations de Jérémie [♫] Extrait de la Première Leçon de Ténèbres de Couperin.

Audition : Les barricades mystérieuses [♫] de Couperin (et pour encore plus de plaisir Les barricades [♬] extrait des leçons de clavecin à la Villa Medicis par Scott Ross [♪]).

Les musiciens du 17e siècle

Pour conclure ce chapitre trois figures nous montrent la chronologie des musiciens actifs au cours du dix-septième siècle (cliquer sur l'image pour voir les deux autres figures : la deuxième donne les dates et lieux de naissance et décès, la troisième souligne les origines nationales) [📃]  [📃]

Chronolgie des musiciens du 17e siècle (documents JL)

Article Wikipedia et oeuvre typique (?) des auteurs cités dans la chronologie (cliquer les icones ci-dessous) :


nota : les textes ou auditions en violet ne figuraient pas dans mon cahier


NB ce billet reprend un cours de notre professeur de musique à l'École normale d'instituteurs de Versailles, Roger Blin (1921-2017).

-♩-♭-♪-♮-♫-♯-♬-♩-♭-♪-♮-♫-♯-♬-♩-♭-♪-

L'original aux feuilles jaunies par le temps (4 pages)


 

Retour en haut de page : clic

Sommaire du Cahier d'Histoire de la musique clic

À suivre... Jean-Philippe Rameau (1683-1764)