Musique : l'orchestre symphonique

Le 16 Mai 2020 par Jacq Lou Réagir (3) » Partage » Partagez cet article sur Facebook

Un des bons côté de l'Histoire, c'est que cela change peu au cours du temps. Sauf bien sûr quand des rectificateurs des évènements anciens sont à l'oeuvre, comme Winston dans le roman dystopique "1984" de George Orwell. « Celui qui a le contrôle du passé a le contrôle du futur. Celui qui a le contrôle du présent a le contrôle du passé » dit le slogan du Parti. Contrôlons donc le passé, si vous le voulez bien, en revisitant le cahier d'Histoire de la Musique que j'ai rempli dans les années 1962-1964. Commençons par la description de l'orchestre symphonique. Oui, moi aussi j'avais l'impression de savoir déjà... Mais les "auditions" proposées avec les liens qui vont bien pour illustrer les divers instruments ajoutent de l'intérêt et de l'inattendu. Les noms des auteurs mènent sur Wikipédia et les titres des oeuvres conduisent sur Youtube - respecter le début proposé (*).

-♩-♭-♪-♮-♫-♯-♬-♩-♭-♪-♮-♫-♯-♬-♩-♭-♪-

Composition de l'orchestre :

1 - Les instruments à cordes

ou "les cordes" ou "le quatuor à cordes" ou "le quintête (sic) à cordes". Ils comprennent : Les premiers violons - Les seconds violons - Les altos - Les violoncelles - Les contrebasses.

  • • Le violon :

    Le violon se compose essentiellement d'une caisse sonore. Le dessus voûté (la table d'harmonie) présente deux ouvertures, les ouïes. Le dessous (le fond) n'est pas percé. Il est réuni à la table d'harmonie par les éclisses latérales. À l'intérieur, une petite baguette placée sous le chevalet relie les tables; c'est l'âme.
     Instrument d'une grand volubilité et d'une grande force d'expression, le violon possède quatre cordes accordées de quinte en quinte (mi, la, ré, sol en partant de la chanterelle - corde la plus aiguë)
     Ses principales possibilités de jeu sont : le jeu lié (legato), le jeu détaché (staccato, marcato), les trilles, les doubles cordes, les triples cordes, les arpèges, les pitsiccatos (sic), les sons harmoniques.

    Audition : 1ère sonate pour violon, 3ème mouvement : Sicilienne de Jean-Sébastien Bach, soliste Arthur Grumiaux

  • • L'alto :

    C'est un instrument légèrement plus grand que le violon, mais de mêmes caractéristiques, construction et jeu. Il comporte quatre cordes : la, ré, sol, do. Le 'la' correspond au 'la' du violon, donc une large part de la tessiture est commune aux deux instruments. Néanmoins, l'alto est reconnaissable grâce à son timbre particulier, sourd, légèrement voilé. C'est l'instrument de prédilection des Romantiques.

    Audition : extrait du 1er mouvement de Harlod en Italie (Harold aux montagnes) de Hector Berlioz.

  • • Le violoncelle :

    Il appartient à la même famille des cordes dont il possède les caractéristiques. Mais, à cause de sa taille, il se joue verticalement. Il est moins volubile que les deux précédents, mais il possède une sonorité riche, puissante, ronde, généreuse, pleine... Il comporte également quatre cordes : la, ré, sol, do, mais une octave au-dessous de l'alto.

    Audition : extrait du "Carnaval des animaux" : le cygne, de Camille Saint-Saëns - interprète : Gauthier Capuçon

  • • La contrebasse :

    C'est le plus volumineux et le plus grave des instruments à cordes. Elle comporte quatre cordes (sol, ré, la, mi) ou parfois cinq (+ do). Elle est dotée d'une grande puisssance, mais de peu de volubilité. Elle peut être utilisée pour son caractère humoristique.

    Audition : extrait du "Carnaval des animaux" : les éléphants, de Camille Saint-Saëns

2 - Les instruments à vent

  • • Les bois ou petite harmonie : la flûte traversière - la petite flûte ou piccolo - la flûte en sol - la clarinette - le hautbois - le cor anglais (hautbois grave)

    Les différents type de bois

    1. Les instruments à embouchure "trou" : flûte, petite flûte
      * La flûte Audition : extrait de "Prélude à l'après-midi d'un faune" de Claude Debussy.
      * Le piccolo Audition : extrait de "Piccolo, saxo et compagnie" d'André Popp.
    2. Les instruments à anche simple : clarinette, clarinette basse, saxophone, à la sonorité ronde et franche
      * La clarinette Audition: extrait d'un concerto pour clarinette et orchestre (Concerto en La majeur, K.622) de Wolfgang Amadeus Mozart
    3. Les instruments à anche double : hautbois, cor anglais, basson, contrebasson, à la sonorité plus ou moins nasillarde.
      * Le hautbois Audition : extrait d'un concerto pour hautbois et orchestre (Concerto Op. 9 no. 2 en ré mineur) de Tomaso Albinoni.
      * Le cor anglais Audition : extrait de la "Symphonie fantastique", début du 3e mouvement, de Hector Berlioz.
      * Le basson Audition : extrait d'un Trio en Do majeur op.47/1 pour flûte, clarinette et basson (3d mov.Rondo/Allegretto) d' Ignace Pleyel

    Caractères des bois
    Les bois et en particulier la flûte et le hautbois sont généralement employés pour exprimer un caractère pastoral.
    Le basson se prête volontier à une expression humoristique.
    Le contrebasson est le plus grave des bois, il correspond dans ses usages à la contrebasse à cordes.

  • • Les cuivres
    Ils sont munis d'une embouchure de type clairon.
    Ils sont formés essentiellement d'un tube métallique pouvant s'allonger ou se raccourcir à volonté par l'intermédiaire soit de trois pistons soit d'une coulisse.
    Ils se terminent tous par un pavillon.

    Principe. Le clairon, tube d'une longueur déterminée et inamovible, émet un son fondamental plus les premières harmoniques de ce son (sons de l'accord parfait). Par le jeu des pistons ou de la coulisse, chaque cuivre constitue à lui seul un grand nombre de "clairons" de longueurs différentes, donc à des hauteurs différentes, et offre ainsi toutes les possibilités. Fondamentales et harmoniques lui permettent de jouer la gamme chromatique.

    Les principaux Cuives :

    1. Le cor : il est traditionnellement employé pour évoquer les scènes sylvestres et champêtres ou le caractère héroïque
      Audition : extrait du 3e mouvement de la "Symphonie héroïque" de Ludwig van Beethoven
    2. La trompette : elle a un son éclatant et se prête à l'expression du triomphe et de l'héroïsme
      Audition : "Concerto Saint-Marc, 1er mouvement" de Tomaso Albinoni (transcription moderne pour trompette et sextuor de clarinette).
    3. Le trombone : il existe le trombone à pistons et le trombone à coulisse. Ils possèdent une sonorité très "cuivrée".
      Audition : extrait de "L'ouverture de Tannhäuser" de Richard Wagner
    4. Le tuba : est l'instrument le plus grave de l'orchestre. Il est cependant capable de chanter dans son aigu, se rapprochant alors du cor.
      Audition : extrait des "Tableaux d'une exposition - Bydlo" de Modeste Moussorgski (orchestration de Maurice Ravel)
    5. Le saxophone : il est inventé par Adolphe Sax, ami de Berlioz. Il a fallu longtemps avant qu'il devienne un instrument "noble". Il en existe quatre : soprano, alto, tenor, baryton. C'est un instrument au timbre chaleureux qui se prête au vibrato et aux effets comiques.
      Audition : "Introduction et variations sur une thème populaire pour quatre saxophone" de Gabriel Pierné.

Nota : les auditions qui suivent ne figuraient pas originellement dans mon cahier

3 - Les instruments de percussion

  1. Ceux qui émettent un ou plusieurs sons déterminés : les tymbales, le xylophone, le vibraphone, le triangle, le jeu de cloches, le glockenspiel, le celesta
  2. Ceux qui n'émettent pas un son déterminé : les cymbales, la caisse claire, la grosse caisse, les castagnettes, le fouet, les maracas, les tam-tams, le tambourin.

   Audition : "Burning Bright", Hugues Dufourt et les Percussions de Strasbourg
   Audition : "Hierophonie V" de Yoshihisa Taïra - par Les Percussions de Strasbourg

4 - Autres instruments pouvant être présents dans l'orchestre

  1. La harpe
    Audition : Concerto pour Harpe et Orchestre en Mi bémol majeur de Reinhold Glière.
    Audition : Deux Arabesques de Claude Debussy - par Héloïse de Jenlis
  2. Le piano
    Audition : 3e mouvement du Concerto pour piano no 2 de Sergueï Rachmaninov par Khatia Buniatishvili ou par Yuja Wang ... choisissez.

On pourra lire aussi avec intérêt

• l'article Évolution de l'Orchestre symphonique sur Wikipédia. Et pour celles et ceux qui veulent"voir", une présentation des instruments sur Youtube ou même encore l'intégrale de "Piccolo, saxo et Cie" dite par François Périer.

 

NB ce billet reprend un cours de notre professeur de musique à l'École normale d'instituteurs de Versailles, Roger Blin (1921-2017).

-♩-♭-♪-♮-♫-♯-♬-♩-♭-♪-♮-♫-♯-♬-♩-♭-♪-

L'original de mon cahier quelque peu jauni par les ans (12 pages)... nota : j'ai signalé dans le texte transcrit ci-dessus les approximations dans le vocabulaire du texte original.


À suivre... Le poème symphonique