Le Grand Sarcoui (le Chaudron)

Le Grand Sarcoui (le Chaudron)


Publié le 29/07/2011 22:01
Partagez » Partagez cette photo sur Facebook  Partagez cette photo sur Google+
Testez vos connaissances sur la Chaine des puys (clic)

Le Grand Sarcoui (le Sarcouy ou le Chaudron, à cause de sa forme en chaudron renversé) est un volcan péléen typique qui culmine environ à 1150 m. Tout comme ses voisins le puy Clierzou ou le Puy de Dôme, c'est une "bulle" pleine de lave très visqueuse, de la "domite", une variété de trachyte, qui a été extrudée sur place sans s'écouler. Sur la photo, prise depuis le puy des Goules (ou Mont Goulède) voisin, on voit bien la couleur gris clair de la lave. On ne sait pas si le Sarcoui a produit des nuées comme son voisin le Puy Chopine ou comme le Puy de Dôme. Mais le scénario de sa formation sur le flanc du Puy des Goules est sans doute similaire à celui de la formation de la Chopine sur le flan du Puy des Gouttes.

Le Grand Sarcouy s'est édifié sur le flan nord du puy des Goules
formant un couple effusif / explosif sur le même lieu.

La photo du haut permet aussi de distinguer la "grotte" (à mi pente sur le côté droit, au bout du chemin) qui résulte en fait de l'exploitation de la lave, au Moyen-Âge mérovingien (du 5e au 7e siècle), pour en faire des sarcophages.

L'entrée de la grotte du Grand Sarcoui
Cliquez ICI pour une photo HD panoramique.

 

Sarcophage inachevé au fond de la grotte du Sarcouy

Un exemplaire de sarcophage qui n'a pas été terminé est d'ailleurs encore visible au fond de la grotte (on le distingue près du sol au fond de la grotte principale dans la photo ci-dessus ou mieux, dans la photo en haute définition). La photo ci-contre vous en montre le détail. Il est d'ailleurs possible que le nom "Sarcoui" ("sarcouy") soit une déformation du mot "cercueil".

D'autres volcans de la Chaîne des Puys ont vu leur lave utilisée pour des usages variés : la lave du puy de la Nugère (pierre de Volvic) pour la construction de bâtiments (notamment de la Cathédrale de Clermont-Ferrand), lave du puy Clierzou ou du Petit Suchet pour l'édification du temple de Mercure au sommet du Puy de Dôme.

Carte de la Chaîne des Puys
Cliquer pour afficher une carte
interactive de la Chaîne des Puys

Prise de vue en août 1971, pellicule Kodak Ektachrome 35 mm, appareil Zeiss Contarex SE, objectif 50 mm.

3 commentaires

Evaluations des utilisateurs
5 étoile:
 
(0)
4 étoile:
 
(0)
3 étoile:
 
(0)
2 étoile:
 
(0)
1 étoile:
 
(1)
1 note
Evaluation moyenne des utilisateurs:
1.0 stars
(1.0)
Commentaire de: LeDocVolcano [Visiteur]  
LeDocVolcano
1 stars

À revoir : la formation du Sarcoui !! Qui est un dôme et un appareil monogénique… Mais surtout, il n’est ni une bulle, ni de type péléen… Ce qui ne veut rien dire dans ce cas. Il est constitué de trachytes, le terme de dômite n’étant plus utilisé depuis longtemps !! Bref, il faudrait lire des bouquins plus récents et arrêter de faire traîner sur le net ces notions de volcano Antédiluvienne !
Merci, LDV
NB : je n’ai pas eu le temps de regarder le reste mais j’y reviendrai !!!

15/09/2014 @ 16:14
Commentaire de: Jac Lou [Membre]

Merci LDV “d’avoir eu le temps” de lire cet article sur le Sarcoui. Et revenez-y quand vous voulez… ou quand vous aurez plus de temps :)

Merci également pour vos commentaires qui sont plutôt des “corrections” avec toutes les acceptions de ce terme :) J’apporterai, quand, comme vous, j’aurai le temps, les modifications souhaitables. Cependant vous avez probablement noté les guillemets qui entourent le mot “bulle” et le fait qu’il est déjà corrigé par l’adjectif “pleine". Il est vrai que, sans cela, il serait inadéquat. Il s’agit d’une description en français et non en jargon technique. À bien y réfléchir, sémantiquement, le mot “dôme” n’est pas bien meilleur… Ah ! Parler juste n’est pas facile !

Pour le reste je suis prêt à considérer vos autres remarques à condition toutefois que vous me les formuliez sur un ton un peu plus “amical” que le ton de votre dernière phrase. Je ne suis plus très jeune (contrairement à vous, je suppose ?) mais je n’ai pas connu le déluge et d’ailleurs je ne crois pas à cette notion de déluge qui n’a rien de scientifique :)

Pour terminer, je souscris à votre ambition de “Faire des choses très sérieuses, dites simplement et sans condescendance ni attitude melonesque” (sic). Hélas, il me semble percevoir une petite contradiction entre ce que vous projetez d’être et ce que vous réussissez à montrer de votre personnalité :(

Je suis désolé si mes approximations ont agacé le spécialiste que vous êtes. Mais comme dit l’autre “vous n’avez pas le monopole des volcans” et il est dommage que votre intervention sur un blog qui ne fait pas concurrence à votre projet de revue se fasse de façon légèrement agressive.

Cordialement

Docteur Jacques Louvel

15/09/2014 @ 19:02
Commentaire de: chritophe [Visiteur]  
chritophe

Bonjour, suite à des liens par le biais Météo…je trouve “très” bien votre explication. N’étant pas de votre région, j’apprécie les suppositions du nom Sarcoui (sarcouy). Vous pourriez ajouter la dernière ou le dernier article de La Montagne “ça chauffe sous Les Puys” JUIN 2016. // Au fond d’une pensée “commune", les volcans peuvent-ils se réveiller? ;-) on “peut se poser la question". De toute façon on ne sera pas là pour les voir changer en mode éruptif !!! N’est-ce pas? Naissance d’autres Puys + au Nord? La remontée du continent africain n’est pas encore à notre porte, et l’assèchement de la Méditerranée; le basculement de la Péninsule ibérique reformant une petite mer style “adriatique", coté façade Atlantique. Le massif Armoricain prenant quelques mètres d’altitudes supplémentaires ressemblant aux Cévennes? Supposons!! :-D .

04/11/2016 @ 11:08


Formulaire en cours de chargement...