Articles : 1 ... 32 33 34 ...35 ... 37 ...39 ...40 41 42 ... 63

05/04/2012

Acad. - Retour de la mission à l'île Saint-Paul

  22:33:00, par Jac Lou   , 642 mots  
Catégories: Vénus-1874

[La Nature, 1875 (1), p. 255-256]

ACADÉMIE DES SCIENCES
Séance du 15 mars 1875. — Présidence de M. FRÉMY.

Retour de l'expédition de Saint-Paul. — L'événement de la séance est, sans contredit, la lecture du mémoire que M. le commandant Mouchez a rédigé en arrivant à Paris. Avant de donner la parole au courageux expéditionnaire, M. le président lui adresse une allocution éloquente qui a provoqué les applaudissements du public, cependant si froid, du palais Mazarin.M.Frémy a félicité le commandant Mouchez de la persévérance grâce à laquelle il est parvenu à surmonter tous les obstacles, et il a profité de l'occasion pour féliciter du même coup les membres des diverses expéditions chargées de l'observation du phénomène. Le mémoire de M. Mouchez, qui n'est que le premier d'une longue série, concerne l'observation proprement dite du phénomène astronomique. On lira avec intérêt dans les comptes rendus les détails relatifs à la météorologie d'un îlot où semblent avoir été réunis comme à plaisir toutes les conditions les plus défavorables. On sait que Saint-Paul est un ancien cratère dans lequel la mer est entrée par une fente étroite. La paroi rocheuse est chaude encore par places et à marée basse, des sources thermales sourdent en divers points. Cet état de choses, joint à l'action du soleil, donnent lieu à une évaporation continue, d'où résulte un épais nuage qui forme presque constamment un opaque écran entre la terre et le ciel. A quelques centaines de mètres tout autour de l'île le ciel est fréquemment bleu et le soleil darde ses rayons. Mais d'habitude, une brume épaisse couvre le rocher. Le commandant déclare lui-même que s'il est resté à la station désignée, c'est qu'il n'a pas pu s'en éloigner. D'ailleurs, vers la fin de novembre le temps paraissait s'améliorer, mais le 6 décembre, le baromètre commençait à baisserd'une manière très-nette, la mer grossissait et la brise s'élevait. Le 7, continuation des mêmes phénomènes ; le ciel semble une calotte de plomb, et la pluie tombe d'une manière continue. Pluie torrentielle le 8, c'est-à-dire la veille même du passage. Pourtant le commandant, avec une ardeur que l'histoire, dans l'avenir, mettra bien au-dessus de celle qu'on nous fait tant admirer des conquérants livrant une bataille, procède néanmoins à la répétition générale de toute l'observation. Chacun est à son poste et dans des cabanes que la tempête menace de renverser, exécute sa partie dans le travail d'ensemble. A minuit, on se couche sans que le temps soit changé, mais à 3 heures du matin se produit une saute brusque du vent ; le baromètre s'élève, la pluie cesse, les nuages sont balayés. Au lever du soleil, dont l'apparition produit une émotion profonde, on court aux instruments, et, une demi-heure avant le début du phénomène, tous attendent avec anxiété le moment de commencer les observations. Le premier contact est à peu près manqué. Au moment de l'éclaircie qui permet de voir le soleil, l'échancrure produite par Vénus était déjà assez grande ; mais le ciel devient pur, et le deuxième contact est tout à fait satisfaisant. Il présente d'ailleurs divers phénomènes optiques, que M. Mouchez attribue, les uns à une almosphère du soleil, et les autres à l'atmosphère même de Vénus. Il s'agit d'une auréole remarquable de 25 à 30" de hauteur et qui introduit, dans les observations, des perturbations assez grandes ; il s'agit aussi d'une très-mince bande lumineuse qui entoure le disque de la planète. Ces phénomènes se reproduisirent au troisième contact également excellent. An moment du quatrième le ciel était redevenu brumeux, et les observations furent incomplètes. À peine faites, les nuages revinrent, la pluie tomba, et la tempête, seulement interrompue, durant les 5 heures du passage, reprit son cours pendant 30 h. M. Mouchez, en terminant une lecture accueillie par les applaudissements de l'auditoire, met sous les yeux de l'Académie de nombreuses photographies reproduisant les détails de l'installation. Les photographies astronomiques seront présentées dans une autre séance.

>> Menu des articles sur le passage de Vénus en 1874 (clic)

Mots-clés: , ,
 PermalienLaisser un commentaire » Partagez » Partagez cet article sur Facebook Partagez cet article sur Google+

Articles : 1 ... 32 33 34 ...35 ... 37 ...39 ...40 41 42 ... 63