« À la recherche de la comète C/2020 F3 NeowiseMusique : l'Ars nova au Moyen-âge »
« À la recherche de la comète C/2020 F3 NeowiseMusique : l'Ars nova au Moyen-âge »

3 commentaires

Commentaire de: Jacques LASCHET [Visiteur]  
Jacques LASCHET

Quels efforts déployés pour en mettre plein les yeux et les oreilles… pour bien boucher les esprits!
Il faut néanmoins saluer l’inventivité de cette fin de période médiévale.

14/07/2020 @ 13:04
Commentaire de: Jac Lou [Membre]

Merci encore une fois Jacques (Laschet). J’ai cru pendant 3 secondes que la première phrase parlait de mes propres efforts jusqu’à … la seconde partie qui m’a d’abord inquiété puis fait douter et enfin comprendre - ouf. :) En effet, la devise religieuse de l’époque (encore valide aujourd’hui pour certain-e-s) semble être empruntée à Kubrick : “eyes wide shut". Mais c’est vrai que cette période qu’on considère un peu trop facilement comme obscure ne l’est (obscure) que par le peu de lumière qu’on lui apporte. Allez ! le prochain article sur la musique *profane* va apporter un autre éclairage. Ouvrons les oreilles.

14/07/2020 @ 16:56
Commentaire de: Jacques Laschet [Visiteur]  
Jacques Laschet

Mais, Jacques, c’est que tu mérites les remerciements, comme tes efforts rencontrent ma curiosité. Mes commentaires n’ont d’intérêt que lorsqu’ils ont une prise sur la substance de tes propos très documentés.

Tu as bien compris que ma précédente réaction ne t’était pas personnellement adressée, mais bien aux auteurs des œuvres citées. Ma prime éducation m’aurait d’ailleurs interdit de tels propos, mais c’est que je n’ai pas voulu me contenter des belles lumières chatoyantes des vitraux vues de l’intérieur ; c’est que j’ai aussi cherché cette lumière non filtrée, blanche.

Mais tu as aussi raison sur le fait que l’on a trop noirci le tableau du Moyen-Age, et que nous nous devons des efforts pour l’éclaircir du moins sur ce qu’elle a produit de bien et de beau.

14/07/2020 @ 18:01


Formulaire en cours de chargement...