Tag: "musique"

Musique : l'Ars nova au Moyen-âge

Le 5 Juillet 2020 par Jac Lou Réagir » Partage » Partagez cet article sur Facebook

  Le chapitre précédent de mon cahier d'Histoire de la Musique (voir la liste des chapitres précédents -clic-) nous a conduit jusqu'au treizième siècle. Poursuivons un lent retour vers le futur en traversant (sans dommages) la "guerre de cent ans" (1337-1453) et en découvrant au passage l'Ars nova. Le texte est augmenté par des liens vers les auditions des oeuvres et vers la biographie des auteurs cités dans le texte : les noms des auteurs mènent sur Wikipédia et les titres des oeuvres conduisent sur Youtube (*).

-♩-♭-♪-♮-♫-♯-♬-♩-♭-♪-♮-♫-♯-♬-♩-♭-♪-

1. Caractéristiques

Le siècle de la "guerre de cent ans" est pour la musique celui de l'Ars nova, art résolument moderne et nouveau dont se sont enflammé les esprits de la génération qui suivit Adam de la Halle.

L'Ars nova correspond à de profondes modifications de la musique :

dans l'esprit :

à l'idéalisme ingénu du temps de Saint-Louis succède, sous Philippe le Bel, un réalisme brutal, une tendance au non-conformisme ainsi qu'un désir de se libérer des contraintes des canons grégoriens.

dans la technique :

le perfectionnement des pièces vocales à trois ou quatre parties nécessite des améliorations dans l'écriture de la musique.

  • se libérer des formules rythmiques stéréotypées en donnant naissance à la notation proportionnelle
  • substituer à la modalité la tonalité - naissance de la gamme majeure avec la découverte de la sensible - emploi encore maldroit d'altérations nouvelles

Ce nouveau système harmonique de deviendra cohérent qu'à la fin du quatorzième siècle.

2. Diffusion

  • Pendant la guerre de cent ans, une influence anglaise s'établit.
  • L'instabilité politique provoque le déplacement des princes (vers l'Italie).

Musiciens

Philippe de Vitry : théoricien. Il met en musique le poème Roman de Fauvel

Audition : Le Roman de Fauvel.

Guillaume de Machault (ca 1300-1377) : poète et musicien (ballades, rondeaux, motets). Il crée un genre nouveau : la messe polyphonique (la Messe de Notre Dame dite la Messe du Sacre de Charles V)

Audition : extrait de la Messe Notre Dame (Agnus Dei).

Francesco Landini (en Italie)

Audition : Ecco la primavera.

nota : les auditions marquées en violet ne figuraient pas dans mon cahier

 

NB ce billet reprend un cours de notre professeur de musique à l'École normale d'instituteurs de Versailles, Roger Blin (1921-2017).

-♩-♭-♪-♮-♫-♯-♬-♩-♭-♪-♮-♫-♯-♬-♩-♭-♪-

L'original aux feuilles jaunies par le temps (2 pages)

 
 

Retour en haut de page -clic-

(re)Voir l'orchestre symphonique : introduction et description des instruments
(re)Voir le Poème symphonique
(re)Voir la forme Suite
(re)Voir la forme Sonate
(re)Voir la Symphonie
(re)Voir le Concerto
(re)Voir Musique vocale religieuse au Moyen-âge
À suivre... bientôt : "Musique : naissance du Théâtre au Moyen-âge"