Musique : la forme suite

Le 30 Mai 2020 par Jac Lou Réagir (3) » Partage » Partagez cet article sur Facebook

  Dans deux précédents billets, je vous ai présenté les chapitres sur l'orchestre symphonique et sur le poème symphonique de mon cahier de musique, rédigé pendant les cours de notre professeur de musique à l'École normale d'instituteurs de Versailles, Roger Blin. Le présent chapitre concerne une musique déjà ancienne, *La forme suite*, et comme chaque fois, il est augmenté par des liens vers les auditions qui illustrent les morceaux et les auteurs cités dans le texte d'origine : les noms des auteurs mènent sur Wikipédia et les titres des oeuvres conduisent sur Youtube.

-♩-♭-♪-♮-♫-♯-♬-♩-♭-♪-♮-♫-♯-♬-♩-♭-♪-

1. Origine

C'est la forme la plus ancienne de musique instrumentale en plusieurs mouvements. Elle a pour origine les danceries du Moyen-âge puis de la renaissance, groupées sous forme de suite de danses.

2. Caractères

  • Nombre indéterminé de morceaux, courts et ayant le plus souvent un caractère de danse.
  • Alternance de mouvements lents et rapides.
  • Unité tonale.
  • Division binaire de chaque morceau.
  • Un seul thème par morceau.
  • Structure type vers 1650 : Allemande - Courante - Sarrabande - Gigue.

Audition : Suite pour clavecin en Do mineur de Louis Nicolas Clérembault (prélude à 4:42 - Allemande à 6:58 - Courante à 10:55 - Sarrabande à 12:26 - Gigue à 16:03).

3. Importance

C'est l'un des genres instrumentaux les plus caractéristiques des dix-septième et dix-huitième siècles. La suite est à l'origine directe de la *Sonate*

4. Évolution (*)

 • danseries du Moyen-âge et de la Renaissance
 • suite de danses au seizième siècle
 • la suite véritable apparaît au dix-septième siècle et son épanouissement correspond à la floraison du clavecin :

 • Elle devient, en France, la forme favorite au clavecin comme à l'orchestre. On intercale des danses de l'époque (gavotte, menuet, rondeau, rigodon)
 • À l'origine de la sonate :
  - apparition d'un deuxième thème (Domenico Scarlatti)
  - et développement de l'allemande (Jean-Sébastien Bach).
  Audition : Suite no 1 pour violoncelle de J-S Bach par Mstislav Rostropovich (16:35).
 • ce genre disparaît complètement à la fin du dix-huitème siècle pour être repris par les modernes sous une forme différente, souvent proche du poème symphonique.
 • Quelques suites modernes :

-♩-♭-♪-♮-♫-♯-♬-♩-♭-♪-♮-♫-♯-♬-♩-♭-♪-

L'original aux feuilles jaunies par le temps (3 pages)

(re)Voir l'introduction et la description des instruments de l'orchestre symphonique
(re)Voir le Poème symphonique
À suivre... bientôt : "La forme sonate"